Historique

A l’origine du jumelage, il y a l’initiative des pompiers de Scharnhausen et de leur commandant Werner Strobel qui, projetant de fêter leur 50 ans d’existence en 1975, décident d’y associer des sapeurs pompiers français.

Le maire d’Ostfildern Gerhard Koch s’adresse alors au Ministère des Affaires Etrangères   qui fournit une liste de 20 villes françaises d’importance moyenne désirant un jumelage. C’est ainsi que Montluel est choisie, les premiers contacts sont établis en mars 1975 et le défilé d’anniversaire des pompiers de Scharnhausen a lieu avec la participation des pompiers Montluistes emmenés par Raymond Mérigot, Raymond Vitte , Louis Bornachot, et Louis Méant.

En cette même année 1975, la réforme communale entre en vigueur et voit la naissance d’Ostfildern, résultant de la fusion des anciennes communes de Scharnhausen, Nellingen, Ruit, Kemnat. Dans le même temps, l’idée du jumelage fait son chemin, mais le déséquilibre du nombre d’habitants incite la ville de Montluel à étendre le jumelage aux communes du canton d’alors, Beynost, La Boisse, Balan ,Niévroz, Dagneux, Béligneux, Sainte Croix, Pizay et Bressolles, soit 10 communes au total.

Un premier échange a lieu en été 1977 avec 25 lycéens du Lycée Heinrich- Heine.

Le jumelage est officialisé le 29 avril 1978 à Montluel et le 9 septembre 1978 à Ostfildern par la signature d’une charte par tous les maires respectifs.

Le jumelage est fait d’échanges fructueux qui se pratiquent à longueur d’année entre les deux villes . Ils sont linguistiques, culturels, artistiques et visent à favoriser la conscience d’une citoyenneté européenne.

Publicités